MELL DIVELL

UN CONCEPT VRAC DE CARACTèRE !

Zoom sur le concept Mell Divell (“en vrac” en breton), dont la première boutique a été implantée en plein cœur de Nantes.

Le concept ? Une boutique de vrac maison & beauté qui vient casser les codes installés des points de vente vrac et bio.

LE CONTEXTE

Mell Divell propose une offre aussi bien liquide que solide, via un sourcing exigeant : des matières premières certifiées bio et françaises. Le magasin devait donc répondre à deux spécificités de l’offre vrac.

D’un côté, la distribution des produits vrac liquide (cosmétique, hygiène, produits ménager) dans des fontaines automatiques , avec un conditionnement en bouteilles de verre consignées.

En parallèle, une partie plus « droguerie d’antan », proposant aussi bien du vrac solide (bicarbonate, paillettes de savon de Marseille, etc.), des hydrolats et huiles végétales, que des produits cosmétiques innovants et pointus (Mapoheme, baume Baûbo).

Crédit photo : Germain Herriau

Lorsque l’on va dans une boutique de vrac, on se dit qu’on a déjà des habitudes de consommation responsable. On voulait retranscrire autre chose, via un concept gai et décomplexé

LE VRAC HAUT EN COULEUR

Pour cette création d’enseigne, le brief était clair : s’adresser à tous (même aux hommes) et mettre de la couleur

Fairly a donc développé une ambiance aux notes arty, avec une palette de couleurs audacieuses où viennent cohabiter un bleu Klein (le vrai de vrai !), un rose poudré, un marron glacé, un vert olive et un orange punchy, sur une toile de fond bleu froid .

La palette de couleurs est réchauffée par l’utilisation du bois, ici du contreplaqué de bouleau pour les étagères et de l’érable massif pour les échelles de bois qui s’élancent sur toute la hauteur de la boutique !

Crédit photo : Germain Herriau

Crédit photo : Fairly

Crédit photo : Germain Herriau

Le bleu a été joué sur le plafond et la verrière, afin de jouer avec cette cellule aux volumes singuliers puisqu’elle offre une double hauteur, tout en étant très étroite.

Ce bleu est devenu la couleur identitaire du lieu, identité créée par Hélène Legay (qui a également travaillé sur l’identité de Kafkaf).

En écho à ce bleu profond, Hélène a développé une palette de signes calligraphiés qui mêlent le caractère arty du concept à un esprit plus traditionnel avec ces jeux de formes réalisées à la main, tout en restant très ludique.

Afin d’aller jusqu’au bout de la démarche, ces signes ont été peints à la main sur les vitrages, par le peintre en lettre Hervé d’Atelier Signo.

Crédit photo : Fairly

Crédit photo : Germain Herriau

UN CONCEPT RESPONSABLE

Pour ce projet où le responsable prend tout son sens, Fairly a souhaité pousser le curseur sur la conception des mobiliers.

Toute la boutique est réalisée à partir d’un monomatériau : le bois.

Dans un contexte tendu de pénurie de ressources et la volonté d’un approvisionnement le plus local possible; 2 essences de bois ont été sélectionnées : le bouleau pour les tablettes et les mobiliers constitués de panneaux (caisse, stèles, estrade) et l’érable pour les grosses sections de bois perforées, faisant office de crémaillères verticales.

Les crémaillères verticales sont fixées au mur via des fixations mécaniques, mais le reste du système (équerres et tablettes) repose sur des emboîtements, offrant une modularité simple à mettre en oeuvre pour Camille, de l’évolutivité et de la réparabilité.

Bio Création Bois (qui avait déjà réalisé les boutiques de notre concept pour Faguo) a réalisé les finitions des agencement avec un vernis et des peintures biosourcés (à base d’algues bretonnes).

Tout cela fabriqué à moins de 70km de la boutique !

Crédit photo : Germain Herriau

Crédit photo : Germain Herriau

Crédit image : Fairly

Crédit photo : Germain Herriau

Notre challenge ?

Travailler avec une mono-matière et trouver un mode constructif qui utilise le moins de colle ou vis possible.

LIFESTYLE

Cette boutique se veut également vivante et accueillante. La part belle est ainsi faite aux petits éléments de décoration qui viennent faire vivre ce lieu : des plantes, des fleurs séchées, de jolis sacs en jute, des espaces d’expression étant laissés à Camille, comme des stèles ou un grand pegboard en bois, pour laisser libre court à sa spontanéité et au mood du moment !

Crédit photo : Germain Herriau

CONCLUSION

La boutique transporte dans un univers frais, ludique, en se détachant des codes conventionnels liés à l’écologie. 

Vous pouvez retrouver la boutique au cœur du centre ville nantais au 13 rue Contrescarpe.

Crédit photo : Germain Herriau