PAPIER, TISSU, PLASTIQUE ?

fairly comparatif croquis papier tissu plastique header

Crédit image : Fairly

Mince, vous avez oublié votre cabas pour aller faire vos courses ! Vous allez devoir opter pour un sac qui sera donné / vendu par votre commerçant pour emporter vos effets. 

L’éternelle question des sacs se pose : vous préférez un sac plastique ou son équivalent en papier ?

Face à ce choix, il y a de fortes chances pour qu’en votre for intérieur, la réponse soit le papier. Cette matière donne le sentiment d’être plus “écologique” car elle est issue d’une ressource naturelle, le bois, et qui peut également être recyclée, jusqu’à une petite dizaine de fois.

De l’autre côté, les sacs plastiques dits “à usage unique” ne sont pas recyclés, mettent des centaines d’années à se décomposer et sont une source majeure de pollution pour l’environnement.

fairly comparatif papier guus baggermans

Crédit photo : Guus Baggerman 

DONC C'EST LEQUEL LE PLUS VERT ?

Pour savoir si un sac en papier est véritablement plus “vert” qu’un sac en plastique, il est nécessaire de comparer les étapes du cycle de vie de chacun et les impacts associés.

fairly comparatif graphique multi etapes

Crédit image : Fairly

Nous avons choisi de nous pencher sur quatre points clés pour démêler les impacts de ces deux matières et comment l'une pouvait avoir l'avantage sur l'autre :

1/ LA QUANTITÉ D’ÉNERGIE

nécessaire à la fabrication

2/ LA DURABILITÉ

le nombre de réutilisations possible

3/ LA RECYCLABILITÉ

la facilité de recyclage

4/ LA VITESSE DE DECOMPOSITION

PAPIER VS PLASTIQUE

LA QUANTITÉ D'ÉNERGIE

Une étude de 2011 indique que la quantité d’énergie nécessaire à la fabrication d’un sac en papier est 4 fois plus importante que son homologue en plastique. Les raisons ?

  • Fabriquer un sac en papier nécessite de couper des arbres, les transporter, les transformer en pâte de papier.
  • Le processus de fabrication émet une plus grande concentration de produits chimiques toxiques.
  • Le papier étant plus lourd que le plastique, l’empreinte carbone de son transport s’en trouve alourdie d’autant.

Il faut aussi considérer que le papier, pour être le plus responsable possible, doit être fabriqué à partir de forêts gérées durablement (labellisées FSC ou PEFC par exemple), où les arbres seront également replantés après avoir été coupés.

AVANTAGE AU PLASTIQUE 

PAPIER VS PLASTIQUE

LE NOMBRE D'UTILISATIONS

Pour avoir un impact environnemental similaire à un sac en plastique à usage unique, un sac en papier doit être utilisé 3 fois

Or, si à l’usage, entre l’humidité, les produits trop lourds ou contondants, etc., on utilise un sac en papier deux fois, on ne s’en sort pas si mal…

AVANTAGE AU PLASTIQUE

fairly comparatif papier radu marcusu plastique nicepear jakarta

Crédit photo : Radu Marcusu / Nicepear Jakarta

PAPIER VS PLASTIQUE

LA RECYCLABILITÉ

La filière de recyclage du papier est très bien identifiée. Le papier est donc un des matériaux les plus et mieux recyclés en France.

AVANTAGE AU PAPIER

PAPIER VS PLASTIQUE

LA VITESSE DE DÉCOMPOSITION

La vitesse de décomposition du papier se mesure en mois, alors que pour le plastique, nous sommes sur des siècles. Le temps de présence du déchet dans l'écosystème s’en trouve d’autant réduit, tout comme sa nocivité potentielle pour la faune et la flore.

AVANTAGE AU PAPIER

ON FAIT QUOI ALORS ?

On commence par ne plus stigmatiser les méchants matériaux synthétiques contre les gentils matériaux naturels car on l’a vu, ce n’est pas si simple de les départager, même pour un objet aussi simple qu’un sac mono-matière. 

fairly comparatif plastique karina tess

Crédit photo : Karina Tess 

Quelle que soit la matière utilisée, il y aura toujours des impacts environnementaux.

Le matériau, c’est LE critère important aux yeux de tous car ça touche à l’affect. C’est évidemment une des clés d’entrée pour faire un choix mais cela serait trop réducteur de s’y limiter.

Il faut adopter une démarche globale en poussant la réflexion et prenant le temps d’analyser le besoin, les enjeux et la durée de vie.

L’idée est de trouver le meilleur compromis usage / durée de vie / frugalité (sobriété dans l’utilisation des ressources).

ET LE COTON ?

Nous avons parlé jusqu’à présent du papier et du plastique. Nous allons faire entrer le coton dans l’équation.

Reprenons l’approche multi-étapes :

1/ La quantité d’énergie nécessaire à la fabrication : plus gourmand que pour le papier et le plastique

2/ La durabilité : Il peut s’utiliser de nombreuses fois, d’autant plus quand le grammage (l’épaisseur) du coton est important, il pourra même être réparer en 2 ou 3 coups d’aiguille si besoin.

3/ La recyclabilité : le coton se recycle très bien (on regarde sa provenance et s’il est bio de préférence à l’achat), votre sac peut lui-même être fabriqué en coton recyclé. 

4/ La vitesse de décompositionLe coton est considéré comme rapidement biodégradable car il s'agit d'une fibre naturelle végétale.

fairly comparatif coton micheile henderson

Crédit photo : Micheile Henderson

Mais pour envisager sa biodégradabilité comme positive, il faut que la fibre soit 100% biologique, c'est à dire sans traitement chimique pendant sa culture et sa transformation, et que cette fibre ne soit ni mélangée à d'autres types de fibres synthétiques ni même imprimée ou teinte avec des produits possiblement toxiques.

Pour transporter vos achats de tous les jours, un sac en coton est donc un choix durable

Chez Fairly, nous avons offert l’an dernier pour les fêtes de fin d’année des sacs en coton labellisé Oeko-Tex et marqués selon un procédé non toxique. Au delà de sa matière, nous l'avons souhaité grand et avec une belle épaisseur, afin de le rendre plus pertinent quant à sa durabilité. Nous avons tous à la maison des petits tote bags publicitaires petits et fins. Cependant, les grands cabas solides s’avèrent très utiles pour les courses et se rendent indispensables pour aller au sport, à la plage etc., devenant ainsi de véritables compagnons du quotidien !

fairly comparatif coton tote bag

Crédit photo : Fairly

EN CONCLUSION

Quel que soit le choix de la matière au final, ce qui compte, c’est ce que l’on en fait.

Si vous optez un sac en tissu mais qu’il est oublié systématiquement à la maison, il faudra bien utiliser des sacs en papier et en plastique pour ramener vos courses chez vous. 

A quoi bon accepter tous les totes bags que l’on vous offre si c’est pour les accumuler dans un coin de chez vous et n’en utiliser que quelques uns au final ?

Vous l’aurez compris, il ne suffit pas d’opter pour une nouvelle matière mais plutôt de se poser la question de l’usage, de questionner ses habitudes et d’adopter de nouveaux réflexes, pour adopter un comportement plus responsable.

GWENAËLLE

Et au fait, vous connaissez les carnets Fairly ? Vous pouvez télécharger l'acte 01 sur la réassurance ici et l'acte 02 sur le rebond !